Spéculoos romains, un pur délice !

Share Button

Les spéculoos, c’est belge, ce n’est pas romain ! Oui, mais ceux-ci sont romano-belges 😉

spéculoos os 541

Spéculoos

 

Que sont les spéculoos au juste ?

Les spéculoos sont des gâteaux secs aux épices, «species» en latin, ce qui est leur origine étymologique la plus crédible, moulés traditionnellement dans des moules en bois à l’effigie de Saint Nicolas, et à la vergeoise.

Mes spéculoos respectent absolument le parfum et la texture des «vrais», mais j’utilise volontairement certains autres ingrédients. Déjà, je n’utilise jamais de vergeoise ou cassonade, qui est du sucre de betterave -donc diabétogène et cariogène- brûlé, ce qui est parfaitement malsain ; je le remplace fort avantageusement par du sucre Muscovado, du pur jus de canne simplement déshydraté, avec une teneur maximale en vitamines et minéraux. Sa saveur est somptueuse, avec son petit goût de caramel.

Et alors pourquoi spéculoos romains ?

C’est qu’en plus, au lieu de farine de blé, j’incorpore de la farine de petit épeautre. Cette espèce est beaucoup plus ancienne que le blé ; le goût est différent, plus prononcé, dirais-je, et le petit épeautre est souvent bien toléré par les personnes allergiques au gluten du blé. Pour davantage d’informations sur le gluten, vous pouvez lire cet article. Les romains n’utilisaient pas de blé, mais du petit épeautre justement.

Et, bien entendu, la seule manière de sucrer chez les romains était le miel, ni sucre de betterave, ni sucre de canne à cette époque ; alors spéculoos au miel pour moi, c’est absolument délicieux. En fait je triche un peu car, comme je le disais plus haut, j’incorpore une proportion de sucre Muscovado, qui complète admirablement la saveur du miel.

Évidemment, pour les belges comme pour les Romains, il ne faut pas oublier les épices, celles utilisées traditionnellement pour le pain d’épices : de la cannelle, du gingembre -que j’emploie sous forme d’huile essentielle pour encore plus de présence- de la muscade, du clou de girofle, du poivre. Bio et fraîches, c’est vraiment primordial pour la saveur, sinon vous aurez un truc piquant et sans parfum.

On peut faire des spéculoos grand format, que l’on coupe après cuisson, mais je préfère les réaliser en format individuel ; format individuel, mais ils doivent être épais.

Vous êtes prêts ? Alors on commence, d’autant que la recette est assez rapide, car on n’étale pas la pâte, on la dispose directement dans les empreintes ou le moule choisi.

Share Button

Spéculoos :

Par 5 avril 2016

  • Préparation : 20 minutes
  • Cuisson : 12 minutes
  • Allergènes :

Ingrédients

Instructions

  • Mélanger la farine, le sucre, le bicarbonate, le sel et les épices en poudre.
  • Crémer le beurre, le miel et les huiles essentielles.
  • Faire une boule avec la totalité des ingrédients.
  • Mouler dans de petites empreintes (moi, j'ai choisi des os!) ; ne pas trop remplir les Mélanger la farine, le sucre, le bicarbonate, le sel et les épices.
  • Crémer le beurre, le miel et les huiles essentielles.
  • Faire une boule avec la totalité des ingrédients.
  • Mouler dans de petites empreintes (moi, j'ai choisi des os!) ; ne pas trop remplir les empreintes car la préparation va un peu gonfler à la cuisson.
  • Préchauffer le four à 180° et faire cuire 12 mn, en retournant à mi-cuisson.
  • Attendre qu'ils soient refroidis pour démouler, et conserver dans un bocal ou une boîte fermés.

8 réponses à Spéculoos romains, un pur délice !

  1. Camille

    Bonjour,

    Recette que j’ai bien envie de tenter, mais quelle est la quantité de bicarbonate à prévoir, je n’ai pas trouvé l’info. Merci pour tous ces régals proposés. Camlle

  2. amelie

    Bonjour,

    Merci pour cette recette gourmande, je vais expérimenter rapidement car je dois faire des gâteaux sans oeuf ni lait pour certaines amies,
    Bonne journée

    • Valérie Moncan

      Alors c’est parfait, bonne dégustation !

  3. mamapasta

    jolis! mais ou as-tu donc trouvé ces moules en forme de nonos?
    je n’aurais pas pensé que les HE aient un gout différent des  » vrais » épices!

    • Valérie Moncan

      Demarle ; j’avais trouvé cela rigolo, pour terminer un repas vg :)

  4. Jissée

    Bonjour Valérie,
    Je ne vois pas le beurre dans la liste des ingrédients. Combien faut-il en mettre ? Si l’on n’a pas les huiles essentielles, combien doit-on mettre d’épices en poudre pour que le goût soit suffisamment prononcé ? Merci de votre réponse.

    • Valérie Moncan

      Bonjour Jissée,
      Pour le beurre, c’est corrigé, désolée 😉
      Les huiles essentielles ne sont pas interchangeables avec les épices en poudre, on ne peut obtenir le même résultat : la gamme des parfums des huiles essentielles n’est pas la même que celle de la poudre, les deux se complètent, les huiles apportent davantage de profondeur. Si on n’en a pas, à défaut on peut mettre de la poudre, mais ce ne sera pas pareil. Il faut goûter pour les quantités ; une indication : cru, on doit trouver le mélange trop fort.

      • Jissée

        Merci :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>