Riz Basmati bio à l’indienne … et non merci pour Uncle Ben’s ou Tilda !

Share Button

riz basmati 729

Chaque riz est différent, dans les parfums, la texture ; chaque riz a un emploi différent, et chacun nécessite une cuisson différente.

Un riz thaï n’est pas un riz glutineux, qui n’est pas un riz Arborio, qui n’est pas un riz Basmati, qui n’est pas un riz rond.
Vous ne cuisez ni ne dégustez de la même manière un riz complet ou un riz blanc.

Même le terroir a son importance : un riz Basmati cultivé en Italie n’a absolument pas la finesse et les arômes d’un Basmati cultivé dans les contreforts de l’Himalaya en Inde ou au Pakistan ; par contre, seule la plaine du Pô italienne donnera tout son caractère au riz Arborio par exemple, incomparable en risotto.

Je parle ici des vrais riz bien sûr, pas de certains produits que les agro-industriels tentent de nous faire passer pour tels.

Connaissez-vous tous les bienfaits du riz  Uncle’s Bens par exemple ?

Sans vouloir parler de son goût abominable, même pour le soit-disant « Basmati » (les guillemets s’imposent ici),

  • Savez-vous qu’en achetant ce produit, vous enrichissez le groupe Monsanto, impliqué dans une multitude de scandales sanitaires et humanitaires ?
  • Savez-vous que ce riz (comme la plupart des autres riz américains d’ailleurs) contient un taux important d’arsenic inorganique, qui est un cancérigène humain, particulièrement lié aux cancers de la peau, des poumons et de la vessie ? C’est le magazine américain Consumer Report qui a fait cette étude ; la FDA se penche sur le problème … 
  • Pour couronner le tout, connaissez-vous la toxicité des sachets cuisson, qui libèrent leurs produits chimiques à la chaleur, contaminant ainsi un peu plus ce riz qui n’en avait déjà pas besoin ?
  • Et bien entendu, comme tous ces produits industriels, un prix défiant toute concurrence dû à une marge énorme : 5.84 € / kg pour un riz à l’arsenic, contre 3 € à 4 € environ pour son homologue bio, selon les marques et les conditionnements. Ah oui, mais que voulez-vous, il faut bien enrichir un peu Monsanto !

Alors faites les bons choix, chacun est acteur, consommez en conscience !

On quitte ce cauchemar, pour retrouver notre riz Basmati, dont la saveur est faite pour magnifier les riches curries indiens. Sa cuisson n’aura plus de secrets pour vous;-)

Inde 020

J’ajoute un mot sur le riz Basmati Tilda,

qui est très très très présent sur les blogs (no comment !) ; sa qualité est bonne, d’ailleurs on retrouve un goût de Basmati lorsqu’on le déguste, ce qui est plutôt bon signe 😉

Apparemment (en tout cas, Tilda l’affirme haut et fort), sa culture s’accompagne de considérations éthiques, tant sur le plan humain qu’environnemental … mais … le plus grand flou est entretenu quant aux méthodes de culture, ce que je n’aime pas. Ils n’ont pas de label bio, donc qu’ils ne nous fassent pas croire que tout est naturel. Très grande firme, communication rodée, bouclée, hyper maîtrisée … prix plus cher qu’un Basmati bio : 5.94 €. Pourquoi un produit non bio, donc avec beaucoup moins de contraintes, un rendement supérieur, etc, serait-il plus cher qu’un produit bio, meilleur au goût, à la santé et pour l’environnement  ?

Vous pouvez donc constater que le bio, meilleur et plus éthique, est moins cher que les marques industrielles ; mais attention, même en bio, vous avez du « type Basmati » cultivé ailleurs qu’en Inde ou au Pakistan, moins cher, mais aussi beaucoup moins bon.

Allez donc faire un tour dans votre magasin bio préféré, ce sera tellement mieux !

Share Button

Riz Basmati à l'indienne :

Par 3 octobre 2014

Ingrédients

Instructions

Pas de rice cooker ou de cuisson vapeur pour le riz Basmati ; gardez ce procédé pour le riz thaï par exemple, ou le riz glutineux blanc.

  • Rincer et faire tremper le riz pendant 1/2 heure (le temps de trempage peut aller de 30 mn à 3-4 h).
  • Le rincer délicatement pour finir d'enlever l'excès d'amidon ; puis le laisser égoutter environ 1/4 d'heure.
  • Pendant ce temps, faire infuser les épices dans le ghee chaud : faire chauffer le ghee, y faire revenir les épices (les gousses de cardamomes doivent être ouvertes et égrenées) ; couper immédiatement la plaque, couvrir et oublier. Le parfum des épices sera ainsi encore plus présent.
  • Faire de nouveau chauffer le ghee, y faire revenir le riz, afin que chaque grain soit enrobé de ghee et devienne translucide ; 2 mn plus tard, ajouter l'eau et le sel.
  • Maintenir à frémissement pendant 10 mn ; enlever du feu et couvrir pour environ 2 minutes encore.
  • Égrener avec une fourchette. Ajuster en sel.

Les graines de cardamomes sont délicieusement aromatiques lorsqu'elles craquent sous la dent, en revanche bien sûr, les clous de girofle et les bâtons de cannelle sont à enlever.

Servir avec un curry indien, comme par exemple ce curry de lentilles corail au lait de coco.

4 réponses à Riz Basmati bio à l’indienne … et non merci pour Uncle Ben’s ou Tilda !

  1. joël

    Je ne comprends pas pourquoi vous dites que le bio est moins cher que le non-bio. J’ai toujours vu le contraire.

    • Valérie Moncan

      C’est parce que vous ne comparez pas les prix au kg du bio (en magasin bio, pas en supermarché) et du non bio. Sur de nombreux produits, c’est moins cher quand on ne s’adresse pas à l’agro industrie, sans parler des nombreux dommages collatéraux.

  2. Valérie Moncan

    Le riz ne contient de l’arsenic que si l’eau est polluée à l’arsenic ! Naturellement je n’achète pas de riz américain !
    Et dans le vrai bio, les lots sont testés avant d’être mis sur le marché ; il arrive que certains soient refusés. Je ne parle bien sûr pas du bio business des supermarchés, qui n’a de bio que le prix (il est même souvent plus cher), mais ni l’éthique, ni la qualité.

  3. steve

    le riz bio contient aussi de l’arsenic, ce poison vient de l’eau et on ne peut pas empêcher don absorption par le riz, même bio sans pes
    ticides,désolé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>