Fouace à l’eau de fleur d’oranger et à l’huile essentielle de petit grain bigarade

Share Button

fouace 496

Semaine dernière plutôt mouvementée pour moi ! J’avais fait une grande fouace, que plusieurs personnes ont goûtée … demande générale pour que je donne ma recette ! Alors la voici 😉

Il règne toujours un parfum de fête dans la maison lorsque je fais de la fouace ; elle lève longuement, les parfums sont divins, cette grosse couronne appelle le partage … chacun sait d’avance qu’il va se régaler.
La fouace que je fais est celle de l’Aveyron ; par rapport à une brioche, une fouace est beaucoup moins riche en beurre (moins d’un quart par rapport à la farine), et on met moins de levure que dans une brioche, d’où une texture plus dense. La qualité des ingrédients est bien sûr primordiale : de la farine bio T 65, du sucre de canne blond, pas du sucre de betterave, œufs, beurre irréprochables, de la levure fraîche, de l’eau de fleur d’oranger naturelle, riche en parfums. Tout ceci vous donne un résultat incomparable, et en plus j’ai un secret : pour renforcer l’arôme d’eau de fleur d’oranger, j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade ….
Résultat, vous avez une fouace meilleure que toutes !

Le temps de levée est long, mais la réalisation elle même ne vous prendra pas énormément de temps. Essayez, je vous assure, vous ne vous en remettrez pas 😉

Share Button

Fouace à l’eau de fleur d’oranger et à l’huile essentielle de petit grain bigarade

Par 19 janvier 2015

  • Préparation : 30 minutes
  • Cuisson : 30 minutes

Instructions

  • Mettre la levure de boulanger dans un ramequin, la recouvrir d'une partie du lait ; laisser un peu reposer, elle se diluera ainsi toute seule.
  • Dans le bol du Kitchenaid, disposer la farine, le sucre, le sel ; ajouter la levure, le lait, l'eau de fleur d'oranger et les œufs.
  • Pétrir une dizaine de minutes vitesse une, avec le crochet.
  • Ajouter alors le beurre pommade peu à peu : la grosseur d'un œuf à chaque fois, on laisse la pâte l'absorber, on en ajoute, jusqu'à ce que tout le beurre soit incorporé. Pétrir une quinzaine de minutes cette fois, en utilisant la vitesse 2 les 5 dernières minutes.
  • Laisser lever 3-4 heures, en couvrant d'un torchon humide ; la durée dépend de la température de la pièce, on peut même laisser jusqu'à 6 heures si la pièce n'est pas chaude.

fouace 470

  • Lorsque la pâte a bien levé, dégazer et laisser à nouveau lever environ 2 heures, toujours à couvert avec le torchon humide, afin qu'elle ne se désèche pas.
  • Mettre la pâte sur une plaque recouverte d’une feuille silicone ou de papier cuisson et former une couronne très mince avec un gros trou au centre, sinon il y aura des problèmes de cuisson (en levant, la fouace formera quasiment une boule, et le centre ne sera pas assez cuit).
  • Battre un jaune d’œuf avec un peu de lait et badigeonner la pâte. Inciser profondément le dessus pour qu’elle lève bien uniformément, comme sur la photo ; personnellement, je trouve mieux de le faire avec des ciseaux.

fouace 472

  • Laisser reposer pendant que le four chauffe : on le fait préchauffer à 180°.
  • Cuire 30 mn. Après 15 mn de cuisson, couvrir la fouace avec une feuille silicone et la tourner, afin qu'elle soit cuite uniformément, sans être trop dorée.
  • Surtout, laissez complètement refroidir avant de couper et déguster, sinon les parfums n'auront pas le temps de se développer.

fouace 498

Il ne vous reste plus qu'à vous régaler !

Remarques :

  • Il est primordial de pétrir tout d'abord sans beurre ; pour avoir une texture bien briochée, le réseau glutinique doit se former tout d'abord, sans matière grasse ; c'est après une dizaine de minutes seulement que l'on ajoute le beurre, peu à peu.
  • Dégazer est un terme qui s’emploie pour toutes les pâtes levées, à la levure ou au levain : cela signifie tout simplement enlever le gaz, en appuyant sur la boule et ainsi en la dégonflant ; on la replie 3-4 fois pour lui donner un peu plus de tenue, on reforme la boule, et on laisse de nouveau lever. La pâte une fois cuite aura davantage de goût et sera plus briochée que si on ne fait pas cette double levée.

10 réponses à Fouace à l’eau de fleur d’oranger et à l’huile essentielle de petit grain bigarade

  1. Fabienne

    Bonjour,
    Vos recettes ont l’air savoureuses. Pourriez vous me dire comment rendre la recette sans gluten et remplacer les oeufs?
    Merci

  2. Anne-Solène

    Ah la fouace!… Elle était trop bonne. J’en ai encore les papilles qui salivent! J’aimerais bien essayer de la faire, mais je ne suis pas sûre d’avoir tout le matos ici. Déjà, je n’ai pas de KitchenAid, peut-être que je peux essayer avec la machine à pain, non?

    • Valérie Moncan

      Coucou Anne-Solène ! Oui, avec la MAP, cela fera l’affaire et ménagera ainsi tes muscles 😉 Selon le process que j’indique.
      Tu devrais arriver à trouver ce dont tu as besoin : pour le lait, personnellement j’utilise du lait vg, mais le lait de vache ne change pas le goût ; œufs, farine, levure, beurre, sel, sucre, OK ; il te faut trouver de la bonne eau de fleur d’oranger si possible. Et je t’envoie dans le colis de Pierre pour la Saint Valentin l’ingrédient magique qui en fera une fouace de compétition 😉
      Bon, le colis en question n’arrivera pas le 14 , c’est sûr, mon organisation a ses limites ! Mais je ne suis pas totalement responsable, Marie n’a réalisé qu’aujourd’hui qu’elle voulait préparer quelque chose. En m’accusant de ne pas l’avoir mise au courant plus tôt !
      A très bientôt !

  3. Madeleine

    je voudrais savoir où trouver « huile essentielle BIGARADE  »
    J’ai bien envi d’essayer cette recette !
    Merci !

    • Valérie Moncan

      En magasins bio, il y a toujours un rayon d’huiles essentielles en principe ; sinon, internet ; juste pour info, je ne prétends pas que ce soit la seule bonne marque, celle que j’utilise est celle du Docteur Valnet.

  4. Jissée

    Cette fouace a l’air sacrément bonne et je serais ravie de la tester, surtout que, dans la région où j’habite, elle est inconnue. Mais… que signifie « dégazer » (je n’ai pas trouvé ce terme dans la rubrique « tout comprendre ») ? Merci !

    • Valérie Moncan

      Elle l’est, avis unanimes !
      Dégazer, c’est un terme pro qui s’emploie pour toutes les pâtes levées, à la levure ou au levain : cela signifie tout simplement enlever le gaz, en appuyant sur la boule et ainsi en la dégonflant ; on la replie 3-4 fois pour lui donner un peu plus de tenue, on reforme la boule, et on laisse de nouveau lever. Je ferai un ajout dans l’article.
      Bonne boulange 😉

      • Jissée

        Merci 😉

  5. Céline

    Je confirme, c’est merveilleusement bon !!
    Céline

    • Valérie Moncan

      Il y en aura une lors du prochain stage de yoga 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>