Citrons lacto fermentés ou citrons confits

Share Button

Citrons lacto fermentés.

Citrons lacto fermentés.

Les citrons lacto fermentés, quel délice ! On les appelle parfois aussi citrons confits, ce qui prête un peu à confusion, car ils sont totalement différents des citrons confits dans le sucre que l’on utilise en confiserie et pâtisserie. Voilà pourquoi je préfère la dénomination «citrons lactofermentés».

On reparle donc de lacto fermentation aujourd’hui ; si vous ne savez pas exactement à quoi cela correspond, j’explique plus en détail ici de quoi il s’agit.
Je ne vais pas faire un article pour chaque lacto fermentation possible car, déjà ce serait infini, et surtout le processus est toujours le même (celui que je décris ici). Mais pour les citrons, on s’y prend un peu différemment (pour les olives aussi d’ailleurs, à cause de leur amertume au départ).
Au final, on obtient la même chose, un produit vivant, très riche en probiotiques, qui se conserve quasi indéfiniment, qui est délicieux et régénérant.

Pourquoi faire soi-même ses citrons lacto fermentés :

Il est intéressant de faire soi-même ses citrons (comme toute lacto fermentation d’ailleurs), car les citrons que l’on peut acheter sont dénaturés. Si vous ne les achetez pas en bio, ils sont carrément transformés en poison grâce aux additifs qui sont ajoutés, notamment le E 220. C’est un conservateur chimique, de l’anhydride sulfureux ou dioxyde de soufre. Comme joyeusetés qu’il peut générer, vous avez des troubles digestifs, des nausées, des irritations des bronches, de l’asthme, il peut aussi créer des allergies et il contrarie la fixation de la vitamine B.

Et s’ils sont bio, en principe il y a moins de cochonneries, mais je n’en ai jamais vu de crus : le produit lacto fermenté est pasteurisé, donc tout est tué par la température, et cela n’est plus un aliment régénérant pour l’organisme.

Avantages de la lacto fermentation :

Avec votre lacto fermentation vivante, vous aurez des bactéries précieuses qui favorisent l’équilibre physiologique de la flore intestinale (et un fonctionnement optimum des intestins favorise un bon état de santé).
De plus, elle augmente la teneur vitaminique des aliments en créant de nouveaux nutriments : vitamines (dont de la vitamine C, des vitamines du groupe B dont la B12, de la vitamine K et de la provitamine A), minéraux et oligo-éléments et en augmentant la quantité des lactobaciles (de bonnes bactéries naturelles).

D’autre part, elle rend les fibres des aliments moins irritantes pour les intestins, acidifie et modifie le goût des produits si bien que, pour ce qui concerne les citrons, non seulement la pulpe, mais aussi la peau (dans laquelle il y a plein de principes actifs, dont normalement on ne profite pas), deviennent absolument succulentes à déguster.
Il vous faut simplement attendre 4 semaines minimum pour que les citrons deviennent irrésistibles, et vous pourrez alors les garder plusieurs années si vous y parvenez ; chez nous, ça n’est jamais arrivé, ils disparaissent quasi instantanément ! Il va falloir que j’en prépare en gros 😉

Que vous faut-il pour lancer vos citrons lacto fermentés ?

Citrons lacto fermentés.

Citrons lacto fermentés.

Citrons en cours de lacto fermentation (4ème jour).

  • Il vous faut impérativement des citrons bio ; la lacto fermentation est un processus vivant ; or, aucun organisme vivant (le vôtre non plus!) ne peut résister au cocktail d’insecticides et d’antifongiques dont sont imprégnés les citrons non bio. D’autant plus que nous allons consommer la peau ; dans la mesure du possible, ne les rincez pas, les bactéries présentes sur la peau vont ensemencer la lacto fermentation (c’est valable pour tout produit que nous allons faire lacto fermenter).
  • Du sel naturel, sans additifs .
  • De l’eau sans eau de javel, donc pas du robinet. Vous devez la filtrer, c’est le mieux, au pire la chauffer et la laisser refroidir.

Ce sont des principes évidents, que l’on ne devrait pas être obligés de préciser, mais l’agro-industrie, non seulement nous empoisonne au jour le jour, mais nous a tellement conditionnés que nous trouvons normal d’ingurgiter des poisons à chaque repas. Mais dès qu’on applique ces poisons à un petit organisme (ici, les bactéries), nous constatons qu’il périt immédiatement. Or, nous sommes constitués de davantage de bactéries, qui nous sont essentielles, que de cellules ; tirez-en donc les conclusions qui s’imposent concernant notre santé !

Comment déguste-t-on les citrons lacto fermentés ?

En accompagnement de ce que vous voulez, coupés en petits dés : à l’apéritif avec des olives (elles aussi lacto fermentées), avec des céréales, dans des salades composées, avec des oléagineux, en condiments avec viandes ou poissons … Personnellement, je les adore tout simplement avec des pommes … mmmh bref, c’est selon votre imagination et vos envies ! Dès que j’aurai pris des photos, je vous proposerai une salade composée marocaine à base de lentilles, épinards juste fanés et cirons confits, un délice !
Bien sûr, les citrons confits peuvent aussi s’utiliser dans des préparations cuites, comme des tajines par exemple ; ce sera superbe, mais bien sûr vous perdrez alors les bénéfices des bonnes bactéries.

En plus, on a de la chance, c’est ultra facile et ultra rapide à réaliser.
A vos bocaux !

Share Button

Citrons lacto fermentés ou citrons confits

Par 6 décembre 2016

Instructions

  • Couper chaque citron en 4, depuis le haut, mais sans complètement détacher les quartiers. Les laisser attachés par leur base.
  • Au milieu de chaque citron, mettre une cuillère à soupe débordante de sel, refermer le citron le plus possible, et le mettre tout droit dans le bocal.
  • Disposer tous les citrons de cette manière, en les tassant bien et en les refermant sur le sel le mieux possible.
  • Fermer le bocal et ne pas l’ouvrir pendant une semaine. Laisser fermenter à température ambiante.
  • Au bout d’une semaine, le jus des citrons est bien monté, mais normalement il ne couvre pas les citrons. Si les citrons sont totalement immergés, vous ne faites rien, vous attendez juste encore 3 semaines avant dégustation. Si le jus n’est pas assez haut, vous complétez avec de l’eau (pas avec de l’eau de javel, attention!), vous refermez, et vous attendez minimum 3 semaines.
  • Au bout de 4 semaines minimum au total, vous pouvez déguster les citrons. Ils se conservent à température ambiante, un peu fraîche de préférence ; si vraiment il fait trop chaud chez vous, et que vous n’avez pas de cellier ou cave, vous pouvez les mettre au frigo.

Bonne dégustation !

Remarque :

Les aliments lacto fermentés sont vivants, donc cela pétille, cela peut déborder, c'est absolument normal !

6 réponses à Citrons lacto fermentés ou citrons confits

  1. Kwasniewski Cathy

    Bonjour,
    je fais mes citrons confits à peu près comme vous, sauf que je les mets au frigo mais je pense que j’ai tort. Cette fois ci, au bout de quelques mois, des moisissures sont apparues à la surface sans altérer ni l’odeur, ni l’aspect. Peut-on qd même les consommer?
    merci!

    • Valérie Moncan

      En effet Cathy, si on les met au frigo, cela ralentit considérablement le processus de lacto fermentation, qui se fait tout de même, mais très lentement.
      Je suppose que les moisissures que vous décrivez sont un voile blanchâtre ? Ce n’est absolument pas nocif, il s’agit des mêmes moisissures qui constituent la croûte des fromages type brie ou camenbert.

  2. NADINE

    Non, je n’ai pas ouvert le bocal. En revanche, il faisait chaud dans ma cuisine. Le sel était en quantité suffisante soit une bonne cuillérée à soupe dans chaque citron. Ils étaient bien tassés et bien écrasés.
    Je les ai sortis, nettoyés, remis un peu de sel et immergés le tout et je patiente avant de tout jeter et recommencer en suivant vos conseils.
    Merci

    • Valérie Moncan

      A mon avis cela devrait aller :) Mais je pense en fait qu’il n’est pas nécessaire d’attendre plus de 2 ou 3 jours avant d’ajouter l’eau, car j’ai remarqué qu’après ce laps de temps, les citrons ne dégorgeaient plus.

  3. JOUBERT

    votre recette des citrons lactofermentés m’a bien tenté.voici le résultat : au bout de 4 jours, les citrons non immergés ont tous été recouverts de moisissures à l’intérieur comme à l’extérieur. je suis déçue mais convaincu du procédé; où ai-je péché? puis-je rattrapé la recette? merci pour votre réponse
    Nadine

    • Valérie Moncan

      Aviez-vous ouvert le bocal ? Car il ne faut surtout pas.
      Ou bien faisait-il vraiment chaud dans la pièce où les citrons se trouvaient ? Ou aviez-vous mis suffisamment de sel ? Parce que des moisissures à l’intérieur, alors que le sel se trouve justement à l’intérieur, c’est bizarre. Avez-vous suffisamment tassé, en écrasant un peu les citrons ?
      C’est étrange, car une fois, j’avais laissé passer plus d’une semaine sans ajouter d’eau (par oubli), il y avait quelques points de moisissure sans importance, que j’avais essuyés, et j’avais immergé les citrons sans aucun problème ensuite.
      Dans ce cas, si vous recommencez, je vous conseille de ne laisser que 2 jours sans eau, puis de remplir ensuite.
      Pour rattraper, vous pouvez toujours immerger le tout ; si l’odeur est agréable dans 4 semaines, vous ne pouvez vous intoxiquer. Et si cela a pourri, de toute façon vous ne pourrez avoir de doute car c’est flagrant, à l’aspect et à l’odeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>