Centrifugeuse, blender, extracteur de jus : quelles différences, quels emplois, comment choisir ?

Share Button

 

Vegetables and Fruits Arrangement

1. Une centrifugeuse :

Tout comme l’extracteur de jus, la centrifugeuse sert à obtenir du jus, mais le principe en est totalement différent : la centrifugeuse sépare les fibres du jus en tournant à très haute vitesse, 15 000 – 16 000 tours minute.
L’aliment est déchiqueté à l’aide d’un disque qui tourne à grande vitesse puis va passer sur une grille qui va retenir les fibres et laisser passer le jus. En toutes petites gouttes, le jus fragile est expulsé dans l’oxygène de l’air. À cause de l’énorme vitesse de rotation, il entre beaucoup d’oxygène ; cette vitesse fait mousser le jus et détruit les enzymes et les vitamines sensibles à l’oxygène.
D’après une analyse scientifique, la teneur en enzymes d’un jus dépend de la quantité d’oxygène introduite pendant l’extraction du jus. Plus il arrive d’oxygène agressif dans le jus, plus les substances vitales sont détruites.
C’est pour cette raison que les jus extraits par centrifugeuses sont peu intéressants nutritionnellement, car ils sont très oxydés.

De plus, les fibres rejetées sont très humides, le rendement n’est donc pas bon ; et les centrifugeuses ne peuvent pas extraire le jus des herbes ou feuilles.
Les centrifugeuses sont aussi très longues et fastidieuses à nettoyer, et ne supportent pas une utilisation intensive.
Je déconseille donc totalement l’achat d’un tel appareil.

2. Un blender :

Le principe et l’utilité d’un blender sont totalement différents : cet appareil ne sert pas à séparer le jus des fibres, mais à mixer. Il n’est absolument pas prévu pour que l’on mixe et ensuite que l’on filtre ; le jus ainsi obtenu sera bien moindre en qualité (avec un rendement inférieur et un temps supérieur) que celui obtenu avec un extracteur.
La grande vitesse de rotation entraîne un échauffement, donc une oxydation ; c’est pour cette raison qu’il est intéressant d’utiliser un blender tournant le plus rapidement possible : ainsi, le temps de broyage, et donc l’oxydation, sont réduits.

vitamixLe Vitamix est LA référence en matière de blender. Le Blendec est comparable, mais inférieur car il ne dispose pas de poussoir, ce qui accroît le temps de mixage, et donc augmente l’oxydation. Certains blenders s’approchent en qualité du Vitamix, comme le Komomix par exemple.

Afin de vous donner une idée :

  • un blender Kitchenaid, qui est une bonne marque, tourne entre 4 000 et 11 500 tours minute ;
  • pour le Thermomix, c’est entre 1 100 et 10 200 tours minutes.
  • Quant au Vitamix, il tourne entre 1 000 et 37 000 tours minute. C’est totalement différent. Et le variateur a une grande amplitude.

Voilà pourquoi les préparations sont d’une onctuosité et d’un goût incomparables. Il déstructure les cellules, affine leur structure moléculaire, afin de rendre leurs nutriments directement assimilables.
Sa puissance et sa polyvalence permettent un gain de temps incroyable en cuisine, et il remplace plusieurs appareils : on peut faire des glaces, des crèmes d’oléagineux, moudre de la farine, faire du sucre glace, des smoothies, etc ; on n’est plus obligé d’éplucher fruits ou légumes (comme les tomates), on peut utiliser les fruits entiers (agrumes, pommes …) ce qui est d’autant plus bénéfique pour la santé. On aura une onctuosité incomparable : pour des compotes crues, cuites, des veloutés crus ou cuits, des crèmes, etc.
Grâce au design de ses lames et à la puissance de son moteur, il permet de réaliser une cuisine différente, toute crue notamment, pour une alimentation saine et vivante.

Vous voyez donc que son emploi n’a rien à voir avec celui d’un extracteur, ces deux appareils ne sont ni comparables, ni interchangeables.

3. Un extracteur de jus :

Intérêt d’un jus :

La raison principale de l’efficacité des jus frais et crus de fruits et de légumes est qu‘en séparant l’eau distillée et les éléments minéraux des fibres contenues dans les végétaux, on obtient un o-FRUITS-LEGUMES-facebookaliment liquide d’une digestibilité quasi instantanée : les nutriments et les enzymes sont assimilés quasiment immédiatement, sans déperdition, pour une efficacité intégrale : digérés et assimilés en 10-15 minutes, ils servent à 99 % à l’alimentation et à la régénération des cellules, tissus, glandes et organes du corps, sans le temps et l’effort et que nécessite la digestion pour l’organisme.

Bien sûr, selon ce processus, il est donc important d’avoir un jus le plus filtré possible ; pour cette même raison, vous comprenez qu’il est absolument inutile de boire un jus et de manger en même temps ; il faut attendre au minimum une vingtaine de minutes, ce qui n’est d’ailleurs pas très contraignant.

Je parle ici d’aliments vivants, les jus en conserve, pasteurisés au autre, même biologiques, sont des aliments morts, qui ni servent à rien nutritionnellement. On peut éprouver du plaisir à les boire, mais ils n’apportent pas grand chose à l’organisme sinon du sucre. Ils n’ont en tout cas strictement aucune valeur thérapeutique.

Mais les jus crus frais, en particulier les jus de légumes, ont des pouvoirs remarquables de nettoyage, détoxification, guérison et nutrition.
Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire le livre d’un nutritionniste réputé, un des pionniers ayant analysé le pouvoir des jus, le docteur Norman Walker : Les jus frais de légumes (et de fruits), chez Utovie.

Comment choisir son extracteur de jus :

JMchrome_fruitsLes extracteurs de jus pressent les fruits et légumes par un procédé de presse à vis par rotation et séparent le jus des fibres à basse vitesse, sans endommager la nature des nutriments. Ils sont équipés d’une vis (ou tarière), ou parfois de deux pour une performance plus élevée (Angel, Greenstar).
Les différentes pièce se démontent et se rincent très facilement (à la différence des centrifugeuses !).
Et la grande différence avec les centrifugeuses est la vitesse de rotation, lente, qui respecte les micronutriments.
Cette vitesse est de 110 tours/mn pour le Greenstar, 86 tours/mn pour l’Angel, 80 tours/mn pour le Jazz Max, le Hurom ou l’Oméga, 1420 tours/mn pour le Champion, qui fait partie des pionniers, mais est maintenant dépassé (d’ailleurs, il ne peut extraire le jus des feuilles).

Ce qui compte également dans le choix d’un extracteur est son rendement : plus la pulpe sortie est sèche, plus c’est intéressant bien sûr.greenstar

Le Greenstar sort une pulpe sèche, le Jazz Max aussi ; le Hurom sort une pulpe plus humide, surtout avec les légumes fibreux ou les feuilles ; l’Angel est incontestablement supérieur, d’autant qu’il est entièrement en inox, mais son prix aussi.

Ce qui change aussi selon les extracteurs est la finesse du jus obtenu, avec le moins de fibre possible ; l’Angel et le Greenstar font les jus les plus filtrés. L’astuce si on utilise un Jazzmax par exemple, est de filtrer avec un chinois fin après extraction.

extracteur-angel-ag8500s-Je dirais donc en conclusion que l’Angel est en quelque sorte la Rolls des extracteurs, mais il faut avoir un budget solide ; le Greenstar est renommé pour sa robustesse et sa fiabilité ; le Jazz Max est sans doute plus léger, mais il est très polyvalent et présente un excellent rapport qualité-prix.

Share Button

53 réponses à Centrifugeuse, blender, extracteur de jus : quelles différences, quels emplois, comment choisir ?

  1. Lucie

    Bonjour, je souhaite acheter un personal blender puissant mais pas trop cher et j’ai lu votre article avec intérêt, notamment la partie sur les tours/minute. En ce qui concerne le nombre de watt, j’ai repéré le biochef nutriboost bullet blender qui fait 900 watts. Est ce que c’est suffisant pour un petit appareil à votre avis ? Je souhaite mixer des fruits congelés pour des glaces minute. Merci de votre aide !

    • Valérie Moncan

      Pour savoir s’il est bien, il faut regarder le nombre de tours minutes, qui est de 23000 ; il est forcément moins résistant et performant que d’autres blenders, mais apparemment il permet de faire de la cuisine vivante.

  2. ALBOUY

    Bonjour Valérie et merci beaucoup pour ton blog que je découvre depuis peu !
    Je souhaite vraiment me lancer dans l’alimentation vivante, et j’ai lu avec attention tes conseils concernant les extracteurs et blenders, car il me faut investir dans l’achat des 2 appareils.
    Cependant, tous les modèles cités, même ceux en commentaires, sont vraiment hors budget pour moi …
    Je ne peux pas mettre plus de 100€ pour chacun des appareils et encore il me faudra des facilités de paiement et faire de vrais sacrifices.
    J’ai repéré un extracteur de la marque Klarstein à 60 tours/min et le blender Russel Hobbs 23180-56, qui sont vraiment plus dans ma gamme de prix. J’imagine qu’on est bien loin des performances que peuvent offrir un Greenstar ou un Vitamix mais c’est vraiment impossible de m’en acheter.
    Je galère déjà pour acheter des aliments bios et sains pour ma fille et moi-même, à croire que pour être la santé est réservée aux personnes qui en ont les moyens !
    Pourrais-tu me donner ton avis ? Sinon aurais-tu d’autres modèles à me conseiller ?
    Merci par avance !
    Emilie

    • Valérie Moncan

      Je suis vraiment désolée de la réponse que je vais te faire, mais avec le budget que tu indiques, tu ne peux avoir d’appareil permettant ce qu’on appelle une alimentation vivante. Ton blender mixera vaguement, mais pas correctement ; tu ne pourras ni mixer d’oléagineux, ni de fruits ou légumes entiers crus avec un résultat velouté agréable à boire. Ce ne sera même pas bon pour la santé, car les fibres irritantes ne seront pas déstructurées, ce qui est l’intérêt d’un blender.
      Quant à l’extracteur, en dessous de 100 €, ton appareil ne pourra extraire le jus de légumes feuilles ou de légumes comme carottes, betteraves, donc n’aura aucun intérêt. Tu as de plus en plus de marques qui proposent des appareils de qualité, mais pas en dessous de 250 € par appareil. En dessous de ce prix, en fait c’est trop cher car tu ne pourras t’en servir.

      • ALBOUY

        Merci beaucoup pour ta réponse. C’est tellement dommage, vouloir bien faire, surtout pour ma fille de 13 ans et ne pas pouvoir !
        Tant pis je ne vais pas investir dans du bas de gamme si ça ne sert à rien, je vais plutôt essayer d’économiser pour m’offrir un vrai appareil dans 6 mois/1 an. Et en attendant on va « croquer » au maximum :-) !
        Lequel me conseillerais-tu en premier ? L’extracteur ou le blender ?
        Sachant qu’on consomme beaucoup de lait végétaux et de jus de fruits, bio tout de même, mais qui sont tous issus de supermarché et d’épicerie.
        Merci encore Valérie !

      • Valérie Moncan

        Bon, encore une fois je crois que je vais te décevoir, excuse-moi 😉 Concernant les jus : bio, pas bio, de fruits, même de légumes lacto fermentés, dès que c’est en bouteille pasteurisé, c’est mort et nocif pour l’organisme. Déjà, de toute façon, les jus de fruits ne sont jamais à conseiller, même en frais ; même pour les enfants, il faut toujours les mélanger avec des jus de légumes, même si on met plus de fruits que pour les adultes. Les fibres des fruits sont douces, pas irritantes pour les intestins, on peut donc les manger facilement à la croque ; et leurs fibres font baisser le taux de sucre, qui est trop élevé lorsqu’on les passe en jus.
        En ce qui concerne l’appareil, comme tu l’as compris, ce n’est pas du tout le même usage ; le blender va te servir pour cuisiner plein de préparations, notamment beaucoup de cru (laits, soupes, compotes, sauces, pâtés vg, etc), le plus sain pour l’organisme ; on peut utiliser plein de produits bruts, réaliser vraiment une autre cuisine, santé. L’extracteur sert essentiellement pour les jus, qui sont thérapeutiques, à ajouter dans l’alimentation pour se soigner … de tout ! Donc deux usages fort différents.
        Un dernier conseil : sans ces appareils, privilégie au maximum le cru, en fruits bien sûr, c’est très facile, mais aussi en légumes, en n’oubliant pas les lacto fermentations.

      • ALBOUY

        Encore une fois, un grand merci pour ta réponse ! C’est dur de constater qu’on a fait tant d’erreurs, pendant tant d’années, mais je suis vraiment contente de recevoir des conseils clairs, donc vraiment, merci. Pour les jus on va essayer de s’en passer quelques temps, tout simplement, et je vais essayer d’investir le plus vite possible dans l’achat d’un bon blender. J’ai un presse agrume en revanche, mais du coup je suppose qu’il vaut mieux éviter si je ne peux ajouter des jus de légumes au jus de mes oranges, pamplemousses, citrons ?
        On va effectivement beaucoup croquer, surtout les fruits pour remplacer le traditionnel jus du matin, et vivement le retour des beaux jours pour pouvoir croquer plus de légumes, parce que les étals du petit marché de producteur bio à côté de chez moi sont pauvres en ce moment !!!
        Pour éviter d’autres erreurs : les lacto fermentations, c’est bien les yaourts à base de soja, riz, chanvre … et les faux-mages de soja ou de noix de cajou ?
        Gratitude pour ton aide précieuse :-)
        Emilie

      • Valérie Moncan

        Pour les erreurs, tu sais on apprend tous les jours, et moi aussi !
        Dans l’ordre : jus de citron (allongé à l’eau, froide ou chaude), tu peux y aller ; c’est un puissant détoxinant, ce qui ne fait de mal à personne. Mais pour être utiles, les jus doivent être pris à jeun, et on attend minimum une vingtaine de minutes avant de manger (ce n’est pas très long). Pareil pour les fruits d’ailleurs : on ne les mélange pas à un repas, c’est-à-dire on ne les prend pas à la fin, car ils ne doivent pas être mélangés à un bol alimentaire nécessitant une digestion plus complexe et longue (sinon, on perd le bénéfice de toutes leurs vitamines car leur temps d’assimilation devient trop long, et ils peuvent putréfier). Le matin, mes enfants commencent souvent par une compote crue au Vitamix, souvent à base de pommes, oléagineux et un autre fruit (séché trempé par exemple).
        Et pour les lacto fermentations, ouh que non ! Regarde mes articles sur mon blog, tu tapes lacto fermentation en recherche, il y en a 3 pour l’instant. C’est super facile, super rapide, super sain et super pas cher. Pour les fromages vg, il faut un bon blender.
        Et je t’en prie, cela me fait plaisir d’être utile 😉

      • ALBOUY

        Haha effectivement, je viens de lire les trois articles que tu mentionnes, et je n’y étais pas du tout, encore une fois !! Génial, c’est à ma portée niveau budget et je vais m’y mettre dès demain !
        Je vais également tester ta recette de velouté à la prune umébosis cette semaine (bon si je trouve la purée d’umébosis mais j’ai bon espoir) car j’ai le mixeur plongeant (mieux que rien), et tous les autres ingrédients à la maison. Et définitivement, j’investis dès que possible dans un super blender, pour pouvoir vite préparer un « vrai » petit dèj à ma puce.
        Merci mille fois aussi pour ton super article « pour mieux comprendre », écrit comme un lexique qui va beaucoup m’éclairer, et m’éviter de te poser 10 questions par jour :-) !
        J’adore ton blog, et te remercie une nouvelle fois pour ta réactivité, tes super conseils, tes super articles, bref tout :-) !
        Emilie

  3. Pulsar

    Cet article me semble très partisan. Les centrifugeuses ne détruisent pas plus les vitamines qu’un extracteur. Ceci est une légende !
    Les hautes vitesses des centrifugeuses vous posent problème par contre un blender qui va 2 fois plus vite non… C’est totalement contradictoire.
    « Le Vitamix est LA référence en matière de blender » : semble-t-il il est pourtant assez médiocre pour un prix qui plus est prohibitif !
    Vous parlez également d’aliments vivants, morts, de détoxification,… tous ces termes qui n’ont aucun sens scientifique et qui relèvent juste de la rhétorique New Age.

    Pour faire bref : un jus ça se prépare et se boit dans la foulée, peu importe l’appareil employé. C’est tout ce qui importe.

    • Valérie Moncan

      Pourquoi serait-il partisan ? Je ne vends aucun de ces appareils. Vendez-vous des centrifugeuses 😉 ?
      Vous manquez manifestement d’informations. Que la vitesse oxyde et détruise les vitamines est un fait non contestable, ce n’est ni une opinion ni une légende :) Les analyses sont très parlantes. L’expérience aussi : les améliorations de santé ont lieu avec des extracteurs, pas des centrifugeuses, qui de toute façon ne peuvent extraire le jus des feuilles, à cause justement de leur trop haute vitesse. Testez, ne vous en tenez pas aux discours et à une théorie justement erronée scientifiquement, vous verrez. On constate les résultats très rapidement.
      Concernant les blenders, le Vitamix est le pionnier, et c’est celui que j’ai, voilà pourquoi je le cite ; mais il en existe d’autres modèles maintenant, moins chers et presque aussi performants, je le dis. Si vous dites qu’il est médiocre, c’est manifestement parce que, une fois de plus, vous vous cantonnez à des discours partisans sans être passé à la pratique ; donc testez, vous constaterez qu’il permet une cuisine différente et reverrez votre avis.
      Plus un jus attend, plus il perd en vitamines, nous sommes d’accord ; mais non, tous les jus ne se valent pas au sortir de l’appareil, loin de là, vous pouvez les analyser scientifiquement justement.
      Concernant la haute vitesse des blenders, bien sûr qu’elle oxyde également ; voilà pourquoi il faut un appareil puissant qui permette de mixer moins longtemps, comme je le dis dans l’article ; d’autre part, les fibres qui restent présentes protègent de l’air les vitamines, contrairement à ce qui se passe dans une centrifugeuse, dont le processus n’est pas le même.

      • Pulsar

        Partisan parce que comme sur tous les sites ventant les mérites des extracteurs, ceux-ci sont présentés comme l’objet miracle, et il ne faudra dire que des choses allant dans ce sens.
        Je ne vends pas de centrifugeuse, je ne vends rien, d’ailleurs 😉 Si vous m’aviez lu honnêtement vous auriez d’ailleurs noté cette phrase de ma part : « peu importe l’appareil employé ».
        Ce n’est pas la vitesse qui oxyde les vitamines. Je serais curieux de voir des études scientifiques comparant les teneurs en vitamines rendant les centrifugeuses si diaboliques !
        Oui il y a des pertes en vitamines avec une centrifugeuse, mais il y en a aussi avec un extracteur de jus. C’est d’ailleurs assez comparable. Avec un mixeur on conserve mieux les vitamines. Mais alors pourquoi ? La raison est toute bête : fruits et légumes, bien que broyés, restent entiers. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il vaut mieux manger un fruit cru entier plutôt qu’en jus (je suis sûr que les adeptes du « cru et entier » doivent d’ailleurs voir les extracteurs comme le mal incarné ;)).
        Votre expérience sur votre santé que vous prétendez être améliorée ne prouve rien. Si vous avez acheté un extracteur pour le côté santé, il est probable que votre démarche s’accompagne d’une meilleure hygiène de vie, avec plus de fruits et légumes, une alimentation diversifiée, plus de sport, arrêt de la cigarette et de l’alcool, etc. Et puis l’effet placebo hein 😉 Surtout qu’après avoir claqué 500 € il faut coûte que coûte voir cette amélioration à laquelle on veut croire fermement ! Tout ceci constitue des biais et il y en a bien d’autres encore. Ce qui rend toute exploitation scientifique impossible et donc aucune conclusion ne peut en être tirée.

        Si je dis que le Vitamix « semble » médiocre c’est d’après les tests que j’ai pu lire à son sujet. Je ne vais pas m’amuser à dépenser des sommes folles juste pour tester les blenders et affirmer ensuite à des gens convaincus par avance que tel ou tel blender est meilleur (sachant qu’ils sont donc convaincus d’avance ça ne servirait en plus à rien ;)).

        Je vous répond dans l’ordre : à la sortie de l’appareil (centrifugeuse et extracteur) les jus se valent. Il y a plus et moins de vitamines dans l’un comme dans l’autre selon la vitamine concernée. Sachant qu’un jus ne remplace pas la consommation classique de fruits et légumes, chipoter pour quelques pourcentages en plus ou en moins selon l’appareil s’apparente à de la masturbation mentale.
        A ce titre, un appareil puissant qui mixe en 8 secondes 2 dixièmes ou un autre en 16 sec et 3 centièmes…c’est tout autant du tripotage cérébral qui dans les faits n’a aucun impact.
        Vous prétendez aussi que les fibres « protègent de l’air les vitamines » : preuve ? Et puis si c’était vrai l’extracteur ne vaudrait pas mieux que la centrifugeuse.

        Au final les différences réelles vont se faire sur le prix de l’appareil, sa qualité de construction, son encombrement, sa facilité de nettoyage, sa nuisance sonore, la texture du jus obtenu.
        Tout argument santé ne tient pas la route pour l’achat d’un appareil. Une pomme vaut mieux croquée que broyée ou pressée.

      • Valérie Moncan

        Je répondrai juste sur la dernière phrase : une pomme, oui, mais en jus vous pouvez absorber les vitamines et minéraux de 3 pommes, des épinards, des orties, de la betterave, du curcuma … dans un verre ; ce que ne vous ne pourriez pas manger et, même si vous croquiez tout ça, la quantité de fibres avalées en même temps empêcherait votre corps d’assimiler correctement tous les éléments ingurgités. Je ne réponds que sur cette phrase, car vous manquez de connaissances et surtout, ne voulez pas apprendre ni surtout expérimenter et comprendre par vous-même. Donc bonne continuation.
        Au fait, tout ce que vous avez subodoré sur mon parcours est absolument faux !

    • Pulsar

      La liberté d’expression sur ce site à ses limites : l’auteure doit avoir le dernier mot et il ne faut pas trop aller contre ses croyances. Mes messages ont donc été supprimés bien qu’étant constructifs et non insultants.

      • Valérie Moncan

        Les 2 derniers n’étaient certes pas insultants (encore heureux !), mais absolument pas constructifs puisque vous manquez cruellement de connaissances , parlez de ce que vous ne connaissez pas et refusez d’apprendre. Je ne parle pas de jus de fruits que l’on prend en apéro, aucun rapport. Et ce ne sont pas « mes croyances », mais des faits avérés, et que je ne prétends pas avoir découverts moi-même ! Je vais écrire un article sur ce sujet d’ailleurs, qui le mérite largement.
        Et sinon oui, c’est mon blog, c’est moi qui décide et j’assume !! Seuls les messages de qualité et qui font avancer les choses ont droit de cité !! Et encore, je suis parfois laxiste, puisque je m’amuse à vous répondre 😉

  4. luro henri

    jai reçu mon bio chef extracteur de jus vertical a 359 euros deçu de voir mes enfants me dire qu’il y a trop de pulpe dans le jus .avant je realisais mes jus avec une centrifugeuse c’etait meilleurs en bouche

    • Valérie Moncan

      Je ne connais pas cette marque, mais j’ai déjà entendu parler de cette caractéristique avec les extracteurs verticaux. Il suffit tout simplement de verser le jus obtenu à travers une mini passoire avant de le servir ; cela ne prend quasiment pas de temps, et c’est ce que je fais personnellement avec le Jazz Max ; certains, comme l’Angel ou le Green Star, n’ont pas besoin de cette manip, mais ils sont beaucoup plus chers.
      Et nutritionnellement comme en qualités gustatives, il n’y a pas photo entre une centrifugeuse et un extracteur.

  5. Primaut

    Bonjour, je suis diabétique de type 2 donc gras et je souhaite me mettre au jus mais je ne sais pas si cela est conseillé
    Pourriez vous m éclairer ?

    • Valérie Moncan

      Les jus de légumes sont tout à fait à conseiller, ils peuvent être curatifs s’ils sont bien utilisés. Les jus de fruits sont trop sucrés.

  6. Jissée

    Bonjour, Je reviens sur ce billet après quelques mois. Je voudrais simplement signaler à ceux et celles qui ont un petit budget, que l’on trouve des extracteurs à vendre sur le bon coin. Étant donné la solidité de ces appareils, il peut être intéressant d’explorer cette voie-là. Par ailleurs, certaines personnes achètent un extracteur et le revendent presque neuf car ils ne s’en servent pas. En consultant le bon coin régulièrement, vous trouverez peut-être un extracteur à bon prix. J’ai acheté le mien il y a dix ans (neuf, à l’époque, c’était assez nouveau), et je l’utilise toujours.

    • Valérie Moncan

      Ils ne sont pas identiques, mais de qualité similaire. Le Kuvings a bonne réputation.

  7. kitchenspicelife

    Merci pour ce joli article ! top du top …. je cherche un extracteur de jus et votre article m’a aider a mieux comprendre , bn cont

    • Valérie Moncan

      Super, c’est le but :)

  8. Jissée

    Bonjour, J’ai un extracteur « Oscar », qui est l’ancêtre du Jazz Max (en fait, le même appareil, avec un nom différent pour des raisons juridiques, si j’ai bien compris). Je l’utilise pour les jus : pommes, carottes, cèleri, orange, etc. Je ne filtre pas les jus (est-ce important ?). Ils sont excellents et le nettoyage de l’appareil se fait en quelques minutes. Avec le cône broyeur, je fais du hommous d’une texture très très fine (plus besoin de blender ou autre mixeur). Je fais aussi la « purée d’ail », ce qui me permet d’avoir toujours de l’ail prêt sous la main (passé à l’extracteur, puis dans de l’huile dans un petit bocal, que je garde au frigo). Je n’en fais qu’une tête à la fois. Je fais aussi les gelées de petits fruits : framboises, groseilles, cassis (avec de l’agar-agar). Bref, je suis enchantée de cet appareil facile d’utilisation et de nettoyage, compact et pas bruyant, et surtout efficace. Par rapport aux Kuvings et Hurom, je trouve que les extracteurs horizontaux sur le comptoir sont plus « accessibles » (pas besoin de lever le bras aussi haut ;-)) Par ailleurs, une grosse campagne de pub essaie de booster ces appareils qui, je me suis laissée dire, sont vendus dans certains grandes surfaces. Le rapport qualité/prix du Jazz Max me semble pouvoir convenir à la plupart d’entre nous. Je l’ai acheté aux Moulins d’Alma, qui étaient à Givry (71) jusqu’à très récemment et viennent de déménager à Hauterives (26). Vous les trouverez sur Internet. J’ai mon extracteur depuis 10 ans. Un excellent investissement. Je dois dire que j’ai, depuis quelques temps, limité les appareils de cuisine : avec le Bamix, et quelques petits appareils manuels, j’ai tous les outils nécessaires. J’espère n’avoir pas été trop longue… Bons achats à celles et ceux qui souhaitent investir dans un extracteur !

    • Valérie Moncan

      Oui, cela rejoint mon expérience ; merci de ce compte-rendu, c’est intéressant d’avoir un autre avis que le mien. En effet, Oscar et Jazz Max sont similaires, même identiques je crois.
      Au fait, comme je le dis dans l’article (et c’est développé notamment dans le livre que je cite, mais pas seulement), il est important de filtrer le jus, de manière à ce qu’il y ait le moins de fibres possible, dans un but thérapeutique. Le pouvoir des jus frais et purs est incroyable.

      • Extracteur de Jus

        Attention en parlant d’Oscar et Jazz il existe pour chaque marque de plusieurs modèle (Oscar Vitalmax, DA 1000, DA1200) et Jazz (Max et Uno). Donc généraliser peut conduire à des soucis pour les moins connaisseurs.

        Le peu de fibres ou pulpe qui reste dans les jus ne me parait pas si important. C’est plus une histoire de texture ou de gout pour savoir s’il faut filtrer ou pas. Un sac à nylon peut bien faire l’affaire.

        Jissée vous avez raison que l’extracteur de jus arrive dans les supermarché et grande enseigne électroménager mais malheureusement pas les meilleurs modèles mais des modèles parfois à moins de 100€ qui ne sont pas de bonne qualité et souvent de marques inconnues sans suivi. Les marques comme Hurom, Kuving’s ou Angel sont des marques renommés et innovantes dans leur domaine.

      • Valérie Moncan

        Pour les différents modèles, je ne les connais pas tous.
        En ce qui concerne les fibres ou la pulpe présente avec certains modèles, si, la différence est grande. Déjà, concernant le goût : si on ne filtre pas avec le JAZZ Max par exemple, le jus est très désagréable à boire ; de plus, si on a réellement une pathologie que l’on veut soigner, il est important que le jus soit le plus pur possible, un naturopathe pourrait vous le confirmer. Mais une passoire très fine suffit à améliorer la pureté du jus.

  9. marie

    Bonjour, j’apprécie beaucoup votre blog et il n’est pas impossible que j’aille vous rendre visite dès que j’aurais un peu plus de temps libre !
    Pourriez vous m’aider ? Convaincue de l’utilité d’un bon blender, j’ai fait des recherches et bien sûr il ressort que le Vitamix est la Rolls des blenders. Vu le prix, j’ai regardé n peu la concurrence et actuellement il y a l’Optimum qui le dépasse légèrement en performances pour un prix bien moindre (fabriqué à Taîwan). Pensez-vous que le Vitamix reste le meilleur choix aujourd’hui. Avez-vous entendu parler de ce blender dans votre entourage ?
    Merci d’avance pour votre réponse. :)

    • Valérie Moncan

      Bonjour Marie,
      Vitamix est certes haut de gamme, et c’est LE pionnier de ce type de blenders ; mais actuellement, plusieurs autres marques ont des performances similaires (Komomix, Omniblend), même si la qualité est un peu moindre, avec un prix nettement inférieur à celui du Vitamix.
      D’après ce que j’ai vu, l’Optimum est australien de conception (et de fabrication, disent-ils), ce qui inspire plutôt confiance (les australiens font la Rolls des extracteurs, avec l’Angel). Dans leur comparaison avec le Vitamix, ils sont un peu de mauvaise fois, dans la mesure où ils comparent avec l’ancien modèle : le Vitamix actuel a un seul contenant pour les ingrédients secs ou humides, par exemple. Quant au nombre de lames, ce n’est pas important, c’est leur ergonomie qui compte, et 4 suffisent pour le Vitamix. D’autre part, ils donnent une puissance supérieure pour le leur, mais ne parlent absolument pas de sa vitesse, ce qui est pourtant capital ; donc je suppose que s’ils n’en parlent pas, c’est qu’elle est inférieure à celle du Vitamix ! Ce qui m’inquiète, c’est qu’il ne semble pas avoir de poussoir, et ça, c’est absolument rédhibitoire ; je n’achèterais personnellement jamais de blender de ce type sans poussoir, car c’est lui qui permet de mixer de manière homogène plus rapidement, sans surchauffe des aliments. C’est important que le poussoir soit conçu avec le blender, car on doit pouvoir s’en servir en même temps que l’on mixe.Ce point doit être vérifié.
      Donc je ne suis pas sûre qu’il soit mieux, mais il semble de qualité ; mais je ne connais personne qui s’en soit servi, et je ne l’ai jamais vu.

      • Valérie Moncan

        Oui, j’ai regardé une video you tube, pas de poussoir ; résultat, temps de mixage beaucoup plus long qu’avec le Vitamix, ce qui est vraiment dommageable nutritionnellement. Et sur blog anglo saxon, en effet l’absence de poussoir fait que pour les préparations sans liquide, il disjoncte avant que l’on n’obtienne un mixage suffisant.
        Mais le mieux est de leur demander directement s’il y a ou non un tamper.

      • marie

        Bonsoir Valérie,
        Merci pour ces réponses détaillées.
        Dans le descriptif de vente, le poussoir est compris avec le blender.
        Par contre, dans le tableau comparatif, ils disent que le ventilateur du Vitamix est en plastique alors que dans un autre comparatif, ils le donnent en fer. Un peu difficile de se fier à leurs arguments…
        D’autre part, j’ai trouvé un commentaire particulièrement négatif de la part d’un acheteur de l’Optimum qui dénonce « un plastique ridicule, un bouchon qui fuit et fait dans une matière qui sent le pneu (…) ».
        Du coup je pencherai plutôt pour le Vitamix,
        En tout cas merci beaucoup pour m’avoir répondu car je sais, au travers de votre blog, que vous ne manquez pas d’occupations ! :)

      • Valérie Moncan

        Mais c’est un plaisir ! Juste pour préciser, vous pouvez regarder Komomix et Omniblend, qui ont l’air pas mal, et moins chers que le Vitamix ; j’en ai eu de bons retours.
        En ce qui concerne le poussoir, c’est bon à savoir ; donc sur la vidéo que j’ai vue, la personne ne savait pas vraiment se servir de son blender ! Sinon, moi aussi j’ai lu plusieurs commentaires négatifs concernant l’odeur nauséabonde du couvercle. Ils ont dû économiser sur certains composants.

  10. letellier

    Bonjour , pourquoi mon extracteur à jus ne sors pas bien la peau des fruits !!!! Merci cordialement.

    • Valérie Moncan

      D’une marque à l’autre, la qualité des extracteurs peut grandement varier ; certains vont être performants avec les légumes durs, d’autres davantage avec les fruits mous … Comme par hasard, le plus cher est le mieux et le plus polyvalent :) Mais après, on fait avec ce qu’on a !

    • Valérie Moncan

      Oui, apparemment vous n’êtes pas le premier à le dire ; merci de l’info, je vais l’ajouter dans l’article.

  11. Didier 85

    Bonjour,
    Je suis convaincu que l’extracteur est le top au niveau nutriments préservés. Seulement je n’ai absolument pas les moyens d’en acheter un. Je pense acheter un Blender et faire des smoothies. Il y aura peut-être moins de vitamines, mais ce sera quand même un bon moyen de manger crus, des fruits bien sûr, mais surtout des légumes…

    • Valérie Moncan

      C’est sûr que boire des smoothies maison, c’est rempli de vitamines et excellent pour la santé. Mais le principe est très différent d’un jus, le corps utilise les deux de manière très différente et, même si les deux sont excellents, seul le jus peut être curatif.
      L’idéal est de pouvoir préparer les deux, mais après, il y a l’idéal … et le principe de réalité, je suis d’accord 😉

      • stemar

        Moi, j’ai essayé le blender vitamix pour les carottes=> un verre d’eau+3 grosses carottes, à peine 1 minute et ensuite j’ai filtré dans un tamis conique en inox pour récolter le jus=>impeccable !!
        Avec mon extracteur, ça me prend une heure, nettoyage compris, pour obtenir mes jus(1 litre) alors qu’avec le vitamix, un quart d’heure… quel gain de temps surtout quand on est pressé par le temps .

      • Valérie Moncan

        Oui, c’est vrai que c’est plus rapide au Vitamix, mais pour le jus seul c’est moins intéressant nutritionnellement, comme je le dis dans l’article, et moins bon aussi, j’ai essayé. C’est normal que ce soit moins bon en goût, car le jus est moins riche.

  12. Rozas Pilar

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous sur les centrifugeuses … J’ai eu l’occasion de ressortir la mienne, une Rowenta de 1987, du fin fond du placard et qui n’ avait pratiquement jamais servie. Mes filles n’aimaient pas effectivement le côté crémeux sur le dessus. J’ai effectivement gouter un jus réalisé avec un extracteur il y a quelques mois; le jus obtenu était délicieux et à la fois tonique car j’ai eu une pêche d’enfer toute la journée :) Depuis décembre j’utilise à nouveau ma centrifugeuse presque tous les jours et je peux vous assurer que le jus obtenu n’a pas perdu de sa valeur vitaminée; grâce à ce merveilleux cocktail j’ai arrêté mon traitement antiinflammatoire et j’ai eu l’occasion de partager ce même cocktail avec des personnes dans mon service de rééducation qui m’ont fait remarqué le même effet obtenu :) dont l’une vient tout juste de s’en acheter une :) C’est pour cela que je reste sceptique lorsque vous dites qu’il perd de sa valeur en vitamines…

    • Valérie Moncan

      Ce n’est pas moi qui le dis ; ce sont toutes les études scientifiques, de manière très nette et incontestable. Vous pouvez trouver des études chiffrées si vous le souhaitez. Je n’exprime pas ici une opinion, c’est un fait, facilement vérifiable.
      Le côté « crémeux » sur le dessus, comme vous dites, est justement dû à la très grande vitesse avec laquelle les micro-particules de jus sont vaporisées dans l’air, ce qui les oxyde gravement instantanément, en détruisant les éléments vitaux (vitamines, enzymes). Il n’y a pas trace d’écume avec un extracteur (sauf un peu avec le Champion, qui justement est beaucoup trop rapide, même s’il l’est énormément moins qu’une centrifugeuse, encore plus destructrice).
      Le mauvais rendement, la difficulté de nettoyage, l’impossibilité pour les centrifugeuses d’extraire le jus de feuilles et leur moindre résistance par rapport aux extracteurs est encore plus facilement vérifiable.
      Après, entre un jus pasteurisé mort et un jus de centrifugeuse, bien sûr le jus de centrifugeuse est supérieur en effet, mais il a beaucoup moins de principes actifs que le même jus obtenu grâce à un extracteur.

      • mathieu

        Bonjour,
        Je serais intéressé à lire les études scientifiques dont vous parlez sur la différence entre centrifugeuse et extracteur ? Pourriez vous me donner quelques références ? J’hésite à acheter un extracteur, d’une part à cause du prix, d’autre part du temps de nettoyage: une de mes amies a une centrifugeuse Riviera et Bar, elle est ravie et me la recommande, j’ai vu le résultat bluffant de ses jus !
        Je lis un peu partout sur internet des commentaires très affirartifs et bien souvent contradictoires sur la chauffe des enzymes, la séparation des fibres… sans jamais trouver d’études à l’appui !
        Pourriez-vous svp m’indiquer vos sources ? Je ne voudrais pas mal m’orienter 😉

      • Valérie Moncan

        En ce qui concerne la chauffe des enzymes, il ne peut y avoir de contradiction, la vitesse de rotation est un élément très simple à vérifier. Sachant que c’est la vitesse qui détermine l’oxydation, donc la détérioration des différents nutriments, c’est un fait scientifique avéré. Les études que j’ai lues sont publiées par les différents fabricants d’extracteurs de jus que je cite, et n’ont jamais été démenties par aucune marque fabriquant des centrifugeuses, donc ces études sont vraies ; sinon, ils auraient immédiatement été traînés en justice par les marques de centrifugeuses, qui sont extrêmement mal classées.
        Pour le nettoyage, aucune discussion philosophique possible non plus : un extracteur se rince en un clin d’œil, ce n’est pas le cas des centrifugeuses, la structure n’est pas la même.
        Bien sûr, comparer un jus en conserve -même bio, j’insiste : à partir du moment où un jus est pasteurisé, voire pire, ce n’est plus que du sucre pour l’organisme, il n’a aucun bénéfice- avec un jus de centrifugeuse est à l’avantage du jus de la centrifugeuse, c’est indéniable. Mais entre le jus d’une centrifugeuse et celui d’un extracteur, il y a un monde, il suffit de goûter une seule fois pour s’en rendre compte.
        Et tous les naturopathes conseillent et utilisent dans leurs protocoles de soins des jus issus d’extracteurs exclusivement ; le Dr Norman Walker est un des précurseurs.

  13. Gaëtan

    Je bois des jus régulièrement, j’utilise un extracteur de jus vertical, mais je bois aussi des smoothies, les deux ne sont pas incompatibles.
    Gaëtan

    • Valérie Moncan

      Je suis absolument d’accord Gaëtan ; moi aussi je pratique les deux. Simplement les deux sont bénéfiques, mais les effets sont très différents.

  14. Marie

    Merci pour tes précisions Valérie,je ne savais pas que le jus pouvait restaurer les intestins ,génial alors !!!!!
    Mon budget va m’orienter vers le Jazz Max ,je pense .

    Bon j’attends de lire ton billet sur les déshydrateurs ;pour faire une commande groupée de l’extracteur-jus et du déshydrateur .

    As-tu un site à recommander pour ces appareils ?
    Marie

    • Valérie Moncan

      Tu devrais vraiment lire le livre de Walker dont je parle ; c’est un petit bouquin pas cher du tout, très clair pour une première approche.
      Si tu me fais confiance, avant même de lire le billet sur les déshydrateurs, je peux te dire que les 2 tops sont sans conteste Excalibur et Sedona, les deux étant chers, mais ce sont les seuls permettant de faire ce que l’on appelle la « cuisine vivante ».
      Le site Keimling est bien, mais ce n’est pas le seul.

  15. Dupas

    Merci Valérie pour ton billet sur les extracteurs de jus .
    Je l’attendais ,car pour moi des vitamines ,minéraux ….et digestibilité quasi instantanée ,c’est ce qu’il me faut,enfin je pense que c’est plutôt mon corps qui en a besoin ,j’essaie de l’écouter .Il me semble que c’est moins agressif pour les intestins les jus ?
    Le Jazz Max donne des jus avec quelques fibres ?
    une fois filtrer au chinois fin obtient-on le même jus qu’avec l’Angel ?
    En effet le prix est nettement supérieur .
    Pourrais-tu nous faire un billet sur les déshydrateurs STP ?
    J’ai déjà regardé sur internet ce qui est proposé ,mais comme c’est quand même un investissement ,j’aimerais profiter de ton expérience et de tes conseils pour faire le meilleur choix possible .
    Je suis toujours impressionnée de tout ce que tu connais ,
    et de nous le faire partager ça c’est vraiment chouette !!!
    Marie

    • Valérie Moncan

      En effet, les jus ne sont pas agressifs pour les intestins, justement une cure de jus peut les restaurer.
      Oui, le Jazz Max doit être utilisé avec le tamis fourni à l’achat, que l’on place au-dessus du pichet ; et personnellement je filtre une 2ème fois avec un tamis fin au-dessus du verre. On obtient alors un jus très pur ; bien sûr, on met un peu plus de temps, et on perd un peu plus de liquide qu’avec l’Angel. Mais la différence de prix entre les deux est conséquente, voilà pourquoi personnellement j’ai un Jazz Max et non un Angel !
      Les déshydrateurs, c’est prévu 😉

  16. Dragon

    Valérie, que penses-tu de l’extracteur Kuvings? « Chaudron pastel » en semble très satisfaite, bien davantage que le GSE.

    • Valérie Moncan

      Le Kuvings, comme le Hurom, fait partie des extracteurs verticaux, donc prenant un peu moins de place sur un plan de travail (mais bof, le gain de place n’est pas franchement énorme).
      L’avantage du Kuvings est qu’il a un gros goulot, si bien que l’on n’est pas obligé de couper fruits et légumes trop petits ; mais gros désavantage si on veut faire des jus à partir de légumes ou fruits fibreux (comme céleri, ananas, etc) : il faut les couper en tout petits tronçons et l’appareil n’est pas très efficace (pareil pour les jus de feuilles comme épinards etc).
      Sinon, tous ont une vitesse comparable et sont silencieux. Et le Kuvings est un bon appareil ; chacun a ses défauts ; par exemple, le goulot du Jazz Max est étroit, et je dois filtrer après extraction pour avoir un jus très pur.
      D’autre part, j’ai lu que le Greenstar Elite est moins performant que le Greenstar pour les fruits mous, mais je n’ai testé que le Greenstar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>