Bouillon de légumes maison, indispensable !

Share Button

Copie_de_img0020A

Vous n’arrivez pas à faire votre choix ? Bon, on va ailleurs !

Copie__2__de_CHINE_juillet_2006_406

Magnifique, non ? C’était à Mae Hong Son, en Thaïlande près de la frontière birmane, puis à Zhongdian au Tibet.

Une recette de base, qui peut paraître toute bête, mais qui va transfigurer le plat que vous allez réaliser.
C’est vraiment très simple et très rapide à faire, plein de minéraux et de vitamines s’il est fait maison, ou bien parfois la pire des choses pour certaines marques industrielles ! Je sais qu’en bio il en existe des corrects, mais malgré tout le goût n’a rien à voir avec celui que l’on fait soi-même.
J’en fais de différentes sortes : un bouillon de légumes gourmandise à boire tel quel tellement il est bon, un bouillon plus corsé, pour remplacer les fonds de viande dans certaines recettes. Mais voici pour aujourd’hui la version traditionnelle de base.

Je vais vous donner les ingrédients classiques, mais vous pouvez en faire avec tout ce que vous avez sous la main ; si par exemple, j’ai été trop enthousiaste lors de mes achats au marché, et que mes légumes menacent de faner inutilisés au frigo, je rassemble tout ce que j’ai, j’ajoute du thym, du laurier, un petit peu de sel, et voilà, le tour est joué ! Rien n’est gâché et je l’apprécierai lors d’une prochaine préparation.

Mais voici la version plus traditionnelle :

Share Button

Bouillon de légumes :

Par 8 novembre 2014

Ingrédients

Instructions

  • Laver, éplucher et couper le tout en gros morceaux. Les gousses d'ail n'ont pas besoin d'être épluchées, on se contente de les laver et de les couper.
  • Dans un grand fait-tout, mettre du thym, du laurier, du persil (mettez ces aromates en premier, cela leur évitera de flotter !), un petit peu de sel (il aide au mélange des parfums entre les différents ingrédients), les clous de girofle et tous les légumes.
  • Recouvrir d'eau. Couvrir et laisser frémir pendant environ 40-45 minutes.
  • Ensuite, passer et mettre en bouteille pour une utilisation immédiate ; ou bien remplir des sacs congélation de 25 ou 50 cl à peu près, ou des moules à muffins en silicone, ou même des bacs à glaçons  (dans la cuisine asiatique, on a souvent besoin de toutes petites quantités de bouillon), et congeler le tout !

Vous aurez besoin de ce bouillon pour ma prochaine recette de seitan !

6 réponses à Bouillon de légumes maison, indispensable !

  1. Françoise

    Bonjour, pourrais-je avoir la recette du bouillon de légumes corsé? Merci d’avance

    • Valérie Moncan

      Oui, je le publierai dans un prochain post, promis 😉 Si vous voulez être sûre d’être tenue au courant, vous pouvez vous abonner.

  2. Dragon

    Comme les photos de marché son belles!
    Les as-tu prises il y a longtemps?
    J’ai des souvenirs de marchés à Java, : un marché couvert, en intérieur,très sombre et complètement improbable tant par la variété de produits inconnus que par l’aspect kitsch des étals, et un marché au fleurs en extérieur, à la tombée de la nuit: magique et embaumé….

    • Valérie Moncan

      Il y a quelques années déjà, mais pas tant que cela tout de même ; oui, les marchés dans un pays sont toujours un vrai voyage …

  3. Isabelle95

    Valérie,
    Avec le Thermomix, je cuis les mêmes légumes que toi pendant 45 min avec très peu d’eau. Quand c’est cuit, je mixe le tout avec du gros sel. ça fait une pâte verte qui se garde 2 mois au frigo. On en ajoute aux soupes, eau des pâtes, risotto, etc. On peut en mélanger une petite cuillère avec une crème fraîche ou végétale et on a une sauce sublime pour du poisson, des légumes ou autre.

    • Valérie Moncan

      Oui, j’utilise ce procédé parfois, mais c’est très différent ; dans ce cas, tu devrais cuire le moins possible tes légumes, voire pas du tout si tu peux, car la cuisson longue les vide de leurs vitamines et minéraux. Cela n’est pas grave pour un bouillon, puisque justement, on n’utilise pas les légumes, mais le bouillon. En revanche, si on mange les légumes, il faut qu’ils soient le plus riches possible. Personnellement, je les mixe à cru, puis les fais déshydrater à 45-50°, et les réduis en poudre. Ainsi, leur valeur nutritive est intacte. Mais en parallèle, pour d’autres usages, je fais aussi des bouillons de légumes, c’est différent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>